8 conseils pour réussir le CRPE

Hello ! Reçue au CRPE cette année, j’ai envie de partager avec vous, candidats au CRPE 2017, mes astuces, ma façon de travailler, mon organisation et mes impressions sur ce concours. Tout au long de l’été (probablement tous les samedis), je publierai donc des articles sur les différentes épreuves du concours de professeur des écoles afin d’essayer de vous aider à mettre toutes les chances de votre côté. Bien sûr, les articles que je publierai ne seront que le reflet de ma façon de travailler et je ne garantie pas que ça marche pour tout le monde. Mais si vous trouvez quelques petites inspirations dans ce que je vais raconter, alors ce sera déjà bien 🙂

Je commence donc aujourd’hui avec une petite liste de conseils généraux pour toute l’année qui va arriver. J’espère que ces conseils vous seront bénéfiques 🙂 N’hésitez pas à en rajouter en commentaires si vous avez d’autres astuces à partager 😉

1. Faire un planning sur toute l’année

Le CRPE, c’est deux épreuves écrites en avril et deux épreuves orales en mai/juin. Pour les écrits (français et mathématiques), il vous faudra maîtriser tout le programme de 3ème. Pour certains, la 3ème est bien loin et la remise à niveau peut être bien longue : je vous conseille donc d’attaquer les programmes dès septembre (ou avant si vous êtres vraiment motivés). En plus des savoirs « scientifiques », il faudra être au point sur la didactique, c’est-à-dire la façon dont on enseigne ces disciplines à des élèves, de la petite section de maternelle au CM2. Pour la plupart des candidats, la didactique est totalement nouvelle : laissez vous donc le temps de bien la comprendre et l’assimiler. Par ailleurs, il ne faut pas négliger les oraux : il faut inclure les révisions des oraux dès le début, même si vous n’êtes pas sûrs de franchir l’étape des écrits 🙂 J’avais fais un planning l’année dernière (que j’avoue ne pas avoir suivi… mais ça peut vous faire une base pour établir le vôtre :))

2. Ne pas négliger les oraux

Comme je le disais juste avant, les oraux sont les épreuves les plus importantes pour l’obtention du CRPE. Même s’il est indispensable de valider les écrits pour avoir la chance d’aller aux oraux, les écrits ne sont que sur 40 points chacun, tandis que les oraux sont sur 60 et 100 points. Il est donc vivement recommandé de ne pas attendre d’être admissible pour attaquer la préparation aux oraux. Surtout que vous aurez peu de temps entre les résultats d’admissibilité et les oraux (2 semaines à 1 mois en général). De plus, vous devrez envoyer votre dossier professionnel avant de passer à l’oral, il faut donc qu’il soit prêt bien avant !

3. Choisir un sujet qui vous plait pour le dossier professionnel

Le premier oral concerne un dossier que vous aurez construit de 10 pages maximum comprenant une partie scientifique et une séquence d’apprentissage sur un sujet que vous aurez choisi, dans une des disciplines enseignées à l’école primaire (histoire, géographie, histoire des arts, enseignement moral et civique, arts visuels, éducation musicale, sciences et technologie). Il faut voir cette liberté de choix comme une chance : vous avez la possibilité de présenter un sujet qui vous intéresse vraiment. Ca peut aussi bien être un sujet que vous maîtrisez déjà en partie ou totalement ou un sujet qui vous intéresse mais que vous avez à découvrir. L’important est que vous ayez envie de travailler ce sujet, car vous allez vous le coltiner un sacré moment : depuis la préparation du dossier, les recherches scientifiques, l’élaboration de la séquence et des supports… jusqu’à la présentation devant le jury, où vous devrez défendre vos choix. Il ne faut donc pas que vous arriviez le jour de l’oral en ne pouvant plus le voir 🙂

4. Choisir ses livres de révision selon ses préférences

Vous trouverez plein d’avis sur les différents livres de révisions. Même si certains sont plus complets ou précis que d’autres, il est important, je pense, de choisir des livres qui vous correspondent. N’hésitez donc pas à aller dans une librairie, à prendre le temps de feuilleter les livres et de voir si, oui ou non, vous avez envie de passer des heures à lire et relire ce livre pendant des mois.

5. Suivre l’actualité

Les choses bougent constamment, en particulier dans le monde de l’éducation nationale. Abonnez vous à des newsletters (comme celle du Café pédagogique), lisez des articles sur l’éducation (notamment Le Monde Education), visitez des sites qui traitent de pédagogie… Grâce à ça, vous apprendrez plein de choses sans vous en rendre compte et vous serez au fait de ce qu’il se passe. Ce sera un avantage, notamment pour l’épreuve de CSE. Visitez très régulièrement aussi Eduscol, la Bible des enseignants : de nombreuses ressources y sont publiées, ainsi que les actualités, les dernières mesures du gouverement, bref, toutes les instructions officielles et les orientations gouvernementales sont là : il faut sans cesse vous y référer !

6. S’entourer de personnes qui passent ou qui ont passé le CRPE

Dans mon ESPE, j’ai eu la chance d’avoir une marraine qui a passé le concours l’année dernière. Même si je ne pensais pas en avoir spécialement besoin, il s’est avéré que son aide et son soutien ont été décisifs dand ma réussite au concours. Je pense qu’il est important d’avoir une personne « ressource » à qui on peut poser toutes les questions qui nous passent par la tête pendant la préparation. C’est aussi quelqu’un qui pourra vous remonter le moral dans les moments difficiles (car il y en aura, c’est obligé) et qui vous aidera à surmonter les incertitudes. Si vous êtes candidat libre et que vous n’avez pas la chance d’avoir quelqu’un a vos côtés, il y a tout un tas de groupes d’entraide dur Facebook qui peuvent être d’une grande aide. On y ressent de la coopération sans que la concurrence ne soit palpable. Et pensez aussi à Instagram, de nombreux candidats partagent leurs révisions, ce qui peut créer une certaine dynamique dans notre propre préparation. Enfin, plus que des candidats au CRPE, n’hésitez pas à visiter des blogs d’enseignants ou à vous abonner à des comptes Instagram : en voyant tout ce qu’on peut faire avec nos élèves, ça met un véritable coup de boost, c’est motivant et ça nous rappelle pourquoi on fait tout ça 🙂

7. Si vous en avez l’occasion, aller dans des classes, rencontrer des enseignants

En plus de la motivation que ça procure, tous les moments que vous observerez ou vivrez en classe seront autant de situations que vous pourrez ressortir en exemples, en particulier pour l’oral de CSE. N’hésitez donc pas à profiter de ces moments pour faire le plein de situations à retenir, d’expérience à vivre, essayer des choses que vous n’oseriez peut être pas pour tester avec de « vrais » élèves. Vous pourrez toujours vous en servir à un moment ou un autre pour le concours et c’est ce qui vous démarquera des autres.

8. Ne pas s’oublier

Le CRPE est un vrai marathon : de septembre à juin, vous ne penserez qu’à ça et c’est normal. Mais il ne faut pas que tout ça se fasse au détriment de votre santé. Il est important d’arriver en juin en forme, malgré la fatigue accumulée depuis le début de la préparation. Mangez sainement, faites des pauses, détendez vous régulièrement et n’oubliez pas votre vie sociale. On m’a par exemple offert un massage avant les écrit et un avant les oraux et je pense que ça m’a permis de me recentrer sur moi et de lâcher un peu la pression pour arriver plus sereine aux épreuves. Faites vous un peu plaisir, sinon vous risquez d’être à bout en juin.

Allez, courage, ça va bien se passer 🙂

5 Commentaires

  1. Merci pour tes précieux conseils, j’ai bien prit note! 🙂

  2. huyghues despointes dit : Répondre

    Bonjour, merci pour tes conseils très utiles 🙂 tu travaillais combien d’heures par jour environ ?

    merci pour ton retour,

    Anne

    1. Ju' dit : Répondre

      Bonjour ! J’étais étudiante en Master 1 MEEF donc j’avais déjà mes journées de cours et le soir, je travaillais environ 2 à 3h, je pense.

      Bon courage !

  3. CLEMENT dit : Répondre

    Bonsoir,
    Je suis tombé par hasard sur ton blog, et j’ai envie d’avoir l’avis et le ressenti d’ancien étudiant du master MEEF, comment s’organiser
    Enfin j’ai des questions qui me trotte dans la tête et j’aimerai discuter avec des étudiants MEEF

    1. Justine dit : Répondre

      Salut Clément ! Merci de ton passage sur mon blog. Quelles sont les questions que tu te poses ? N’hésite pas à m’envoyer un mail si tu as besoin 😉

Laissez un commentaire